(presque) tous les teasers du FIP 2019

Tu as une bande-annonce pour le FIP 2019 qui n’apparaît pas dans la liste ? Laisse le lien dans la section commentaire (ci-bas) et je l’ajouterai !

 

Merlin: l’origine d’une légende

https://www.facebook.com/watch/?v=295491764412003

Grandeur nature : https://www.facebook.com/543820259446977/videos/2136588503099036/UzpfSTYxODIxMjE0MDoxMDE1NjkzMzc0Njc0MjE0MQ/

Le Making of : https://www.facebook.com/akim.gagnon/videos/10156865743297534/?fref=mentions

Le Bungalow de l’amour : https://www.facebook.com/1243234505702440/videos/809246806089918/?q=webs%C3%A9rie&epa=FILTERS&filters=eyJycF9jcmVhdGlvbl90aW1lIjoie1wibmFtZVwiOlwiY3JlYXRpb25fdGltZVwiLFwiYXJnc1wiOlwie1xcXCJzdGFydF95ZWFyXFxcIjpcXFwiMjAxOVxcXCIsXFxcInN0YXJ0X21vbnRoXFxcIjpcXFwiMjAxOS0xXFxcIixcXFwiZW5kX3llYXJcXFwiOlxcXCIyMDE5XFxcIixcXFwiZW5kX21vbnRoXFxcIjpcXFwiMjAxOS0xMlxcXCIsXFxcInN0YXJ0X2RheVxcXCI6XFxcIjIwMTktMS0xXFxcIixcXFwiZW5kX2RheVxcXCI6XFxcIjIwMTktMTItMzFcXFwifVwifSJ9

Les univers de Fred: https://www.facebook.com/lesuniversdeFred/videos/598691710558486/UzpfSTUzNzk5NTc1ODoxMDE1NTg3NjcwNTEzNTc1OQ/?epa=FILTERS&filters=eyJycF9jcmVhdGlvbl90aW1lIjoie1wibmFtZVwiOlwiY3JlYXRpb25fdGltZVwiLFwiYXJnc1wiOlwie1xcXCJzdGFydF95ZWFyXFxcIjpcXFwiMjAxOVxcXCIsXFxcInN0YXJ0X21vbnRoXFxcIjpcXFwiMjAxOS0xXFxcIixcXFwiZW5kX3llYXJcXFwiOlxcXCIyMDE5XFxcIixcXFwiZW5kX21vbnRoXFxcIjpcXFwiMjAxOS0xMlxcXCIsXFxcInN0YXJ0X2RheVxcXCI6XFxcIjIwMTktMS0xXFxcIixcXFwiZW5kX2RheVxcXCI6XFxcIjIwMTktMTItMzFcXFwifVwifSJ9

 

4 trente sous :

https://www.facebook.com/watch/?v=392249278266716

Top dogs: homicides :

Je voudrais qu’on m’efface : https://www.facebook.com/jevoudraisquonmefface/videos/2288948434687392/

Le 3e âge de l’humanité:

https://www.facebook.com/search/top/?q=%23fip&epa=FILTERS&filters=eyJycF9jcmVhdGlvbl90aW1lIjoie1wibmFtZVwiOlwiY3JlYXRpb25fdGltZVwiLFwiYXJnc1wiOlwie1xcXCJzdGFydF95ZWFyXFxcIjpcXFwiMjAxOVxcXCIsXFxcInN0YXJ0X21vbnRoXFxcIjpcXFwiMjAxOS0xXFxcIixcXFwiZW5kX3llYXJcXFwiOlxcXCIyMDE5XFxcIixcXFwiZW5kX21vbnRoXFxcIjpcXFwiMjAxOS0xMlxcXCIsXFxcInN0YXJ0X2RheVxcXCI6XFxcIjIwMTktMS0xXFxcIixcXFwiZW5kX2RheVxcXCI6XFxcIjIwMTktMTItMzFcXFwifVwifSJ9

Amour d’occasion:

https://www.facebook.com/watch/?v=809978506061290

 

Capitaine:

https://www.facebook.com/watch/?v=433939154011543

 

Les Pissenlits:

La loi c’est la loi:

C.D.A (Cyber Dépendant Anonyme):

Les grands remous: 

La course de l’étang: 

Vindredi:

https://createyoutube.com/st/7Gj1W9pfrzg/

Appelle-moi Alice:

10-04 y’a rien là :

Le mensonge autour d’Hubert J. Fafard:

Le 1611:

Peace and love:

La sonate du diable:

Mayday : 

Publicités

Websérie Germain s’éteint

C’est l’histoire de Germain, un homme de 53 ans, au prise avec une vie insatisfaisante : sa femme l’a laissé, sa fille a honte de lui et les appareils électroniques brisent en sa présence. Étrange, non ? C’est que Germain souffre d’obsolescence programmé. Il va bientôt s’éteindre pour de bon… un peu comme un vieux cellulaire.

Unique en son genre

C’est clair qu’avec une prémisse comme celle-là, Germain s’éteint ne ressemble à rien d’autre de ce qui se fait sur nos écrans. C’est un high concept qui utilise la websérie pour réfléchir sur notre époque : nos relations avec la technologie et notre obsession pour tout ce qui est « nouveau ». L’enjeu avec ce genre de sujet, c’est de réussir à l’incarner dans une bonne histoire. D’éviter de crouler sous les longs dialogues et les réflexions à voix haute des personnages. Ça a l’air simple présenté comme ça… mais c’est vraiment tout un défi. Et les scénaristes Christine Doyon et Marie-Josée Ouellet l’ont relevé en créant plusieurs situations tragi-comiques qui nous font vivre (et rire de) l’obsolescence de Germain.

C’est notamment le cas de cette scène poétique où Germain marche sur une rue et fait éteindre un à un les lampadaires qu’il croise. Ou encore, les contorsions physiques qu’il doit faire pour utiliser tant bien que mal un téléphone public sans trop s’en approcher pour éviter qu’il ne se brise.

Marc-André Coallier

Bien oui, c’est sûr, le petit gars en moi a trippé de voir Marc-André Coallier à l’écran. Son jeu est à la hauteur! Heureusement, car il porte une bonne partie de la série sur ses épaules. Mais ce que je salue encore plus, c’est l’idée de lui offrir le rôle. Quelle belle mise en abîme. Pourquoi, après avoir été notre idole pendant des années, est-il disparu de nos écrans ? Il n’y a probablement pas de raison précise, c’est juste comme ça. Dans un certain sens, un jour Marc-André a atteint sa date d’obsolescence, un peu comme ce qui arrive à son personnage. Il porte très bien ce drame dans la série. Il est à la fois touchant, drôle et dépassé par les événements. En espérant que cette websérie lui ouvre d’autres opportunités comme celle-là.

En rafale

Plusieurs perles sont aussi disséminées au travers des 6 épisodes. C’est le cas de RéparaClaude – interprété par Alexis Martin – un réparateur bas de gamme qui frappe sur tout ce qui bouge avec son bâton de baseball.

Il y a aussi la dame du 411, surprise de recevoir un appel. On la voit répondre dans un bureau désertique et on entend l’écho de sa voix surexcitée de pouvoir enfin être utile à quelqu’un.

J’ai aussi eu un coup de coeur pour une scène dans laquelle les « obsolètes anonymes » se réunissent. Un des membres affirme alors avec mélancolie que la business n’est plus ce qu’elle était… il ne peut plus faire de commentaires déplacés ou d’attouchements à ses employées. Et Germain de lui répondre : « T’es pas obsolète, t’es rienque un cochon! »

Germain s’éteint est disponible sur Tou.tv: https://ici.tou.tv/germain-s-eteint

 

 

Jean-François Lisée à la rôtisserie

Jean-François Lisée entre à la rôtisserie Fusée.

JF- Je vois que vous avez un spécial « Choix du chef »
Employé- Ouais!

JF- Okay, bien c’est qui ce chef là?
Employé- Bien… y’a pas vraiment de chef…

JF- Qui tire les ficelles ici?
Employé- On a Gaétan qui attache nos boîtes avec des ficelles??

JF- Ça fait que votre chef, c’est Gaétan?
Employé- Non, on a pas de chef.

JF- Écoutez, je vous trouve formidable, mais comment je peux faire confiance à votre chef dans son « choix du chef » SI JE SAIS MÊME PAS C’EST QUI ?

Pour éviter l’appropriation culturelle : le truc de la pièce de théâtre russe

Dans la foulée de SLÀV et du débat passionné qui l’entoure. Je propose humblement une nouvelle manière d’aborder ce genre de questions.

Je vous présente donc le truc de la pièce de théâtre russe :

Il consiste simplement à se demander – « Comment je ferais pour écrire une pièce de théâtre en Russe ?

J’apprendrais le Russe

Il existe des dictionnaires, des sites de traduction et des ouvrages sur la grammaire. Avec tout ça, je me dis que je suis probablement capable d’écrire tout ce que je veux en Russe.

Un francophone, comme moi, va écouter ma pièce et se dire « Ayoye! Ça sonne vraiment Russe ». Toutefois, gageons que si je joue ma pièce en Russie… ils n’y comprendront rien. La langue a une tonne de subtilité qui m’échappent, même si j’ai lu tous les livres sur le sujet.

Je consulterais des Russes.

Ça tombe bien, mon voisin vient justement de Russie ! Il m’aide à corriger mon texte et à le peaufiner. Il va même plus loin et ajoute certains éléments culturels que je ne connaissais pas. Grâce à lui, j’ai maintenant une pièce de théâtre en Russe. Super !

Je monte alors sur scène, mais les spectateurs russes ont l’air perplexes. Bien quoi ? Je suis bel et bien en train de leur jouer une pièce de théâtre dans leur langue. Qu’est-ce qu’ils ont à ne pas comprendre ?

C’est vrai, qu’avec mon accent d’Elvis Gratton, ils ne captent peut-être pas toute la sensibilité que j’ai mis dans ma pièce. Mon texte est Russe, mais pas moi.

J’engagerais des Russes dans mon projet.

Je recommence le processus et je fais rejouer le même texte par un comédien russe. Cette fois, ça marche beaucoup mieux.

Voilà !

Maintenant, on va se le dire, une culture c’est au moins aussi complexe qu’une langue. En fait, ça l’est probablement beaucoup plus. Alors, imaginons que je m’attaque, avec la même bonne volonté, à un sujet comme l’esclavagisme ou les pensionnats autochtones. Mes chances d’être maladroit, de manquer de sensibilité ou d’être carrément insultant sont énormes. Pas parce que je suis mal intentionné ou que mon regard artistique n’est pas valable, mais simplement parce que ce n’est pas dans ma (langue) culture d’origine.

Ce qui m’amène à la grosse question que tout le monde se pose : en tant que blanc occidental puis-je écrire sur tous les sujets ? Je crois personnellement que oui ! Mais je dois le faire de la même manière que si je voulais écrire une pièce de théâtre en Russe !