Selon Jean-Marc Beaudoin: tout le monde se fout du Nouvelliste

Photo provenant du site du journal le Nouvelliste

 

« Ce qu’il faut en conclure, c’est que la majorité des étudiants à Trois-Rivières, comme au Québec, s’en fout de ce mouvement de protestation en leur nom qui ne semble même plus les concerner et qui, si on accepte d’entendre quelques solides jurons, commence, comme la population, à les écoeurer. » Jean-Marc Beaudoin – Le Nouvelliste du 12-13 mai 2012

C’est à l’issu d’un calcul mathématique douteux que le columnist Jean-Marc Beaudoin arrive à cette conclusion au sujet des mobilisations étudiantes. Selon son texte, il n’y avait que 82 étudiants du Cégep de Trois-Rivières à l’assemblée générale rejetant l’offre du gouvernement libéral: 82 sur 4200, dit-il. Pas de quoi clâmer que le Cégep en entier refuse cette offre… une poignée de rouges rien de plus.

En reprenant ces chiffres, on peut calculer un taux de participation de 1,95% dans cette prise de décision. Non, ce n’est pas énorme ! Pourtant, plusieurs facteurs pourraient servir à comprendre cette situation sans en arriver nécessairement à la même conclusion que M. Beaudoin.

En fait, si on suit la logique mathématique de Jean-Marc Beaudoin pour analyser un autre objet: Le journal le Nouvelliste pour lequel il travail par exemple. Quelle conclusion pourrait-on faire ressotir

Selon l‘institut de la statistique du Québec, c’est près de 262 340 personnes qui habitent en Mauricie. D’après un répertoire des médias de la Mauricie, le Nouvelliste aurait un tirage d’environ 47 200 copies. Bref, le seul quotidien régional n’imprime des copies que pour environ un maximum de 17% de la population de son territoire.

Ce chiffre pourrait d’ailleurs être revu à la baisse car les médias ont souvent tendance à gonfler leurs chiffres de tirages pour pouvoir vendre plus de publicités à des annonceurs. Ensuite, des 47 000 copies combien sont livrées chez un abonné versus le nombre de copies qui sont distribuées dans des points de vente où il n’y a aucune certitude qu’elles seront achetées. Bref, la question est de savoir combien de gens lisent vraiment le Nouvelliste…

Parce que tout comme M. Beaudoin a observé plusieurs étudiants dans la cafétéria du Cégep de Trois-Rivières qui n’avaient aucune envie de se rendre à leur assemblée, je vois quotidiennement des gens passer devant les étalages où on vend le Nouvelliste sans même les regarder. J’ai même vu la semaine dernière une femme, dans la salle d’attente d’un dentiste, préférée un vieux châtelaine 2007 à l’édition du jour du Nouvelliste.

Donc de ce nombre de lecteurs réel, qu’il serait hasardeux d’estimer ici, combien lisent vraiment la chronique de Jean-Marc Beaudoin ? On peut facilement terminer cet exercice en affirmant que le pourcentage de gens de la Mauricie lisant réellement la chronique de M. Beaudoin doit être assez faible.

Pourtant, plusieurs facteurs pourraient servir à comprendre cette situation sans en arriver à la conclusion qu’une majorité de gens en Mauricie s’en fout de ce journal qui ne semble pas les concerner et de ce chroniqueur qui, si on accepte d’entendre quelques solides jurons, commence à les écoeurer.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

One response to “Selon Jean-Marc Beaudoin: tout le monde se fout du Nouvelliste”

  1. Jean Gabriel says :

    Tout mes amis et moi ont s’en fou, tout ce qu’on veut c’est c’est finir notre session sans être importuné par la petite clique de pseudo leaders extrémistes de gauche anarchistes. De toute façon c’est nous qui vont les faire vivre…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s