Archive | Projets RSS for this section

Premier Shift – Parcours audio urbain

Photo : Nouvelliste, Stéphane Lessard

Photo : Nouvelliste, Stéphane Lessard

Boréalis lance une visite « hors mur » de l’ancienne usine CIP de Trois-Rivières et du quartier qui la borde. Premier Shift plonge le public dans la peau d’un nouvel employé de la CIP qui se fait présenter l’usine lors de son premier quart de travail. C’est un tour de 45 minutes se déroulant sur une distance de 2 km.

L’usine n’existe plus et le quartier Ste-Cécile a bien changé depuis l’époque où Trois-Rivières était la capitale mondiale des pâtes et papiers. Une conception sonore immersive reconstitue les sons des endroits que l’on traverse tels qu’ils étaient. De plus, les anecdotes d’anciens ouvriers et vrais habitants du quartier nous transportent dans une autre époque tout au long du parcours.

Premier Shift est écrit pour faire vivre des émotions aux participants. On s’est volontairement éloignés de la théorie pour plonger dans l’expérience immersive. Ce tour guidé constitue un exemple de réalité alternative empruntant des moyens simples et misant sur l’imagination des spectateurs (une ressource plus puissante que n’importe quelle lunette 3D). En tant que scénariste, j’ai utilisé les lieux et les éléments naturels – odeurs, points de vue, sensation du vent, pour appuyer le sentiment d’immersion.

Le défi scénaristique était de raconter une histoire possédant une montée dramatique. Susciter des émotions comme dans un bon film. Nous avons utilisé le parcours pour surprendre, faire sourire et toucher le spectateur. C’est une expérience unique et originale s’inspirant des Soudwalks que l’on retrouve à New York, Paris et plusieurs autres grandes villes.

Cette visite est offerte à l’année pour 5$. Cela peut même valoir la peine de la refaire dans différents contextes (été-hiver, jour-soir, soleil-pluie), ceux-ci ont le pouvoir de révéler différents aspects du tour.

Avant-premières du film SAULE

PhotoSAULE

« Faire un premier long métrage par ses propres moyens est la meilleure école de cinéma au monde » Quentin Tarantino

À l’heure de la « crise du cinéma québécois », nous avons choisi de foncer et de faire un premier film par nos propres moyens. SAULE possède une valeur de production d’un demi-million de dollars et est produit sans subvention. Il raconte la mystérieuse histoire d’une orpheline tentant de percer le mystère de son abandon. Le scénario est construit d’une manière unique en racontant l’histoire à cinq reprises à travers le point de vue de cinq personnages.

C’est le travail d’une centaine d’artisans sur une période de deux ans qui va être souligné lors de ces avant-premières. Le film de 96 minutes sera diffusé le 27 novembre 2014 simultanément dans les deux plus grandes salles du Cinéma Beaubien et à Trois-Rivières le 4 décembre 2014 au cinéma Tapis Rouge.

La distribution du film comprend des artistes reconnus tels que Mario St-Amand (Gerry), André Lacoste (Les Bougons), Nico Gagnon (Ces gars-là) et Carmen Sylvestre (Les détestables) en plus de révéler les acteurs Simon Rousseau (Série noire), Cindy Turmel (La reine rouge) et Louis Lacombe (30 vies).

Pour voir la pré bande-annonce :

Résultat sociofinancement du film SAULE

Un énorme merci !

Grâce à vos contributions nous avons les moyens de faire notre premier long métrage. Votre réponse a dépassé nos objectifs. En additionnant tous les dons recueillis – ceux via Indiegogo et les autres – nous avons atteint 183% de notre objectif, soit 12 810$. C’est un résultat exceptionnel !

Dans les prochains mois, nous donnerons le meilleur de nous-même pour faire un film à la hauteur de votre appui.

D’ailleurs, nous vous invitons à suivre les étapes du tournage et de la post-production en joignant notre page Facebook : https://www.facebook.com/filmsaule?fref=ts

Un grand merci au nom de de la soixantaine de cinéastes de la relève qui forment l’équipe du film SAULE

 

Nous prévendons notre premier long métrage

SAULE est un film de 90 minutes produit de manière complètement indépendante et autofinancée. Il sera en tournage une vingtaine de jours au mois de juillet 2014. Nous avons choisi de foncer et de faire notre premier film sans attendre le financement des institutions (très long et difficile à obtenir pour un premier long métrage).

Notre film met en vedette Mario Saint-Amand (Gerry), Simon Rousseau (Série noire), Cindy Turmel (La reine rouge), Louis Lacombe (30 Vies), André Lacoste (Les Bougons) et Nico Gagnon (Ces gars-là). C’est un drame fantastique racontant la quête d’une orpheline à la recherche de ses origines familiales. Le film raconte cinq fois la même séquence d’événement, mais chaque fois en adoptant le point de vu d’un nouveau personnage. Ceux-ci ajoutent des pièces au casse-tête qui se résout lorsque l’histoire est racontée, une ultime fois, du point de vu du SAULE.

En tant que créateurs émergents, nous comptons sur la participation de gens du milieu : Michel G. Desjardins, mentor du projet, directeur général de l’INIS, Pierre Houle, conseiller à la création du film SAULE (réalisateur série Omertà, Scoop), Yvon Bilodeau, réalisateur-associé (mise en scène de l’émission Dieu merci), Mathieu Demers, conseiller au montage (Mars et avril, La Cicatrice) et Martin Saint-Pierre, compositeur de la musique du film SAULE (Spiderman 3, The Grudge). De plus, notre équipe rassemble une quarantaine d’artistes émergents.

Nous serons tous payés en fonction des revenus à la fin du projet. Plusieurs commanditaires appuient notre film en argent et en service. Et on lance une campagne de prévente du film afin de boucler notre budget.

Cette campagne de socio-financement se déroule jusqu’au 13 juin 2014 sur le site indiegogo.com (http://igg.me/at/filmsaule/x/6856300). Les gens intéressés par le projet doivent l’acheter immédiatement, car une fois terminé le film partira dans le circuit des festivals et ne pourra plus être visionné avant un an ou deux (à part pour ceux qui l’auront pré-acheté).

En achetant notre film d’ici au 13 juin, le public nous permet de tourner notre premier long métrage. De plus, il appuie le cinéma indépendant et l’audace de la prochaine génération de cinéastes québécois.

Merci de jeter un oeil à notre page de campagne : (http://igg.me/at/filmsaule/x/6856300)

 

SAULE long métrage