Teasers webséries FIP 2016

cover facebook

Chaque année au mois de mars, plusieurs dizaine d’équipes de créateurs soumettent leur projet de websérie au Fonds indépendant de production dans l’espoir d’obtenir du financement. Voici un rescensement (non-exhaustif et dans un ordre aléatoire) des teasers qui circulent sur le Web.

D’ailleurs, si vous avez un teaser qui ne figure pas dans ma liste – écrivez-moi : gauthieralexandre@outlook.com et je l’ajouterai avec plaisir !

Ninjas : (Je suis scénariste de celle-ci !)

http://www.facebook.com/ninjasmtl

Lire la Suite…

Publicités

Mon épisode de Subito Texto

Capture d’écran 2016-02-03 à 14.43.05

Quand on devient scénariste l’inlassable question à laquelle il faut répondre c’est : « Qu’est-ce que t’as écrit que je peux voir à la télévision ? » Aujourd’hui, j’ai la réponse ! Un épisode de Subito Texto, la série des 9-12 ans à Télé-Québec.

Cliquez pour écouter l’épisode : http://zonevideo.telequebec.tv/media/26537/pas-un-cadeau/subito-texto

J’ai hâte d’avoir vos feedback ! Connaissiez-vous la série ? Comment vous trouvez l’épisode ?

Comment ça marche ?

L’auteur principal de la série, appuyé par certains membres de l’équipe, invente les grandes lignes de l’épisode. Le scénariste renchérit alors sur l’histoire en y apportant sa vision, des détails, des liens entre les divers éléments. Tout au long du processus on est coaché par une équipe d’auteurs coordonnateurs et une productrice au contenu pour livrer un épisode qui fonctionne dans la continuité et qui respecte le ton des personnages et de la série.

Écouter son propre épisode

C’est comme entendre sa voix sur une enregistreuse… ça fait bizarre. Un bizarre vraiment le fun ! Plusieurs détails viennent bonifier le scénario. Les comédiens disent les répliques à leur manière, les réalisateurs créent des mises en scène, c’est très plaisant de voir ça !

La fois où j’ai débusqué le faux Père Noël

J’ai eu le plaisir de raconter à La Presse Plus comment j’ai percé le complot entourant le Père Noël alors que j’avais 8 ans !

Article paru dans La Presse Plus : Noël 2015

Conte de Noël du conteur Alexandre Gauthier

Conte de Noël du conteur Alexandre Gauthier

« Je voulais une super balle, tsé qui rebondit vraiment haut. Tout le monde en avait une à mon école, mais mes parents refusaient de m’en acheter une. J’ai donc dû faire une fugue ! Jusqu’au centre d’achat (bien sûr avec le plan de revenir pour souper). J’ai alors erré avec mes 8 ans dans les rues du quartier ne sachant pas vraiment comment m’y rendre. Si bien que je suis arrivé par derrière. Là où les camions viennent décharger leurs cargaisons et où les employés prennent leurs pauses. C’est là que je l’ai vu ! Bedonnant, habillé en rouge, avec sa grosse barbe – fumant une cigarette ! J’étais tellement choqué !

– Père Noël, tu fumes ?

Pris la main dans le sac. L’homme a eu le beau réflexe de soulever sa barbe devant mes yeux écarquillés.

– C’est parce que je suis pas le vrai. On m’engage pour faire le Père Noël au centre d’achat. Le vrai, lui, il fume pas. »

Atelier court métrage : Festifilm

Festifilm

Voici les notes de l’atelier-conférence que je donne aux étudiants du secondaire qui s’apprêtent à participer à Festifilm (une compétition de court métrage).

Visionnement de courts métrages

  1. Le Chevreuil : http://ici.tou.tv/le-chevreuil
  2. Peperette : http://ici.tou.tv/la-pepperette
  3. On vit une époque formidable : http://ici.tou.tv/on-vit-une%20epoque-formidable

Où trouver des courts métrages ?

À quoi penser avant de choisir notre histoire ?

Pensez à la faisabilité d’abord.

  • Quels sont les lieux qui seront facilement accessibles pour tourner : votre maison, l’école, la voiture de vos parents, etc.
  • Qui est-ce qui pourra jouer dans votre film. Avez-vous des amis ou de la famille qui peuvent participer ? Parce que si vous basez tout votre concept sur une grand-mère et que la vôtre refuse de jouer dans votre film, ce sera plus difficile à tourner !
  • Essayer de minimiser le nombre de lieux de tournage différents. Essayez autant que possible de centrer l’histoire dans un ou deux lieux pour faciliter le tournage.

Étapes d’une histoire :

  1. Situation de départ : Avant que l’histoire ne débute vraiment. Présentation des personnages et de l’univers.
  2. Élément déclencheur (problème) : Quelque chose vient bouleversé l’équilibre de ce qu’on a vu.
  3. Action, obstacles, préripéties : Le personnage principal doit affronter des obstacles créés par l’élément déclencheur.
  4. Climax : C’est la bataille finale, le point culminant, le moment où le personnage doit agir pour gagner ou perdre.
  5. Dénouement : Le personnage principal a gagné ou perdu. On remarque qu’il s’est transformé à travers l’histoire. La poussière retombe.

Exemple – Petit chaperon rouge

Situation de départ : Le petit chaperon rouge va porter un petit pot de beurre et des gallettes à sa grand-mère.

Élément déclencheur (problème) : Il rencontre un loup.

Actions : Il réussit à échapper au loup + Il arrive chez sa grand-mère, mais le loup a pris la place de celle-ci.

Climax : le petit chaperon rouge se fait manger par le loup.

Dénouement : Un chasseur sauve le petit chaperon rouge.

==

Importance d’un concept fort: Court métrage d’environ 3 minutes

Exemples :

I’ll be your boss /

https://www.youtube.com/watch?v=mZy5nejCSc4&list=PLvY-g0iKO2D1RVkqJ-dyJZx3c1a1Nf3jM

Robocop / Documenteur

https://www.youtube.com/watch?v=8xWpNlSHcpM&list=PLvY-g0iKO2D1RVkqJ-dyJZx3c1a1Nf3jM&index=12

Transplant – Malaisie / Mise en scène forte

https://www.youtube.com/watch?v=xncXGCrTGq4&list=PLvY-g0iKO2D1RVkqJ-dyJZx3c1a1Nf3jM&index=17

Family perfect / Petite histoire (pas besoin de trop de paroles)

https://www.youtube.com/watch?v=ek99sI_KB94&list=PLvY-g0iKO2D1RVkqJ-dyJZx3c1a1Nf3jM&index=23

Toutes des connes :

http://ici.tou.tv/toutes-des-connes

 

 

Horaire de la journée :

Introduction: 9h à 10h

Bienvenue et explication de Festifilm.

Visionnement courts métrages

Structure d’un court métrage + exercice

Concepts : écouter publicités

Premier pitch : 10h à 11h30

Pitchs 2 idées par équipe. Questions et commentaires des autres.

Période de travail et dîner : 11h30 à 13h30

Les équipes peuvent retravailler un de leurs concepts ou bien en inventer un nouveau après avoir entendu la théorie et les commentaires des autres équipes.

Deuxième pitch : 13h30 à 15h00

Chaque équipe vient présenter le fruit de son travail devant les autres équipes. Encore une fois ils bénéficient des questions et des commentaires du groupe et de l’instructeur.